Dernière minute

Articles récents

janvier, 2020

décembre, 2019

novembre, 2019

  • 21 novembre

    SPV / MATZAK : POURQUOI LA FRANCE EST-ELLE DANS UNE IMPASSE ?

    1 – Audience au TA de Lyon le 20 novembre 2019 Trois sapeurs pompiers volontaires ont demandés au Tribunal administratif de les reconnaitre comme des travailleurs à qui doit s’appliquer la directive 2003/88, relatif à la santé et la sécurité des travailleurs européens. En totale opposition avec le droit européen, …

    Lire la suite »
  • 16 novembre

    MATZAK à Lyon le 20 novembre 2019

    Le 21 février 2018, la CJUE rendait l’arrêt Matzak, du nom de l’un des 34 pompiers volontaires belges ayant intenté un recours afin d’être reconnu comme un travailleur. Cet arrêt a fait l’objet de nombreux commentaires en Europe, tant dans la presse généraliste que dans les revues juridiques.   En France, …

    Lire la suite »

octobre, 2019

  • 25 octobre

    SPV-SUAP /cadre de gestion opérationnel

    Vous nous avez alerté concernant les SPV-SUAP, voici notre intervention auprès du Directeur du SDMIS. Lors de nos entrevues précédentes, nous avons abordé le sujet des SPV SUAP arrivant dans les centres d’interventions de la métropole. Ces agents étaient prévus en plus du cadre de gestion opérationnel afin de créer …

    Lire la suite »
  • 19 octobre

    UN STATUT DE TRAVAILLEUR POUR LES SPV

    La France, pour des raisons purement économiques, refuse depuis plus de 25 ans de considérer les SPV comme des travailleurs. Elle a refusé de les protéger comme n’importe quel travailleur européen lorsque la directive 93/104 est parue en novembre 1993. Elle continue à leur refuser cette indispensable protection en n’appliquant pas …

    Lire la suite »
  • 18 octobre

    Lettre ouverte aux OS du SDMIS

    Suite au changement de nos statuts et de la constitution de notre nouveau bureau SUD SDIS 69, il nous semble essentiel de rétablir des relations normalisées entre l’ensemble des organisations syndicales du SDMIS. C’est pourquoi, nous convions l’ensemble des organisations syndicales du SDMIS à participer à une réunion de concertation afin …

    Lire la suite »

septembre, 2019

  • 23 septembre

    SPV – MATZAK – Débat au parlement européen

    On vous dit tout sur le devenir du statut des SPV français, illégal depuis plus 25 ans. La France avait promis d’amener le dossier devant l’Europe. C’est fait ! 14 députés européens ont débattus le 19 septembre pendant un peu plus de 40 minutes. Mais ce n’est pas le nombre …

    Lire la suite »
  • 19 septembre

    LA « FUMEUSE » JUSTICE ADMINISTRATIVE LYONNAISE

    Une nouvelle fois les juges administratifs lyonnais qui sont des fonctionnaires et non des magistrats viennent de se singulariser.    Plus de trois semaine après le dépôt d’une QPC (Question Prioritaire de Constitutionnalité), ils n’ont toujours pas décidé si la question devait être transmise au Conseil d’Etat.      Pourtant, …

    Lire la suite »
  • 5 septembre

    Mise en oeuvre des caméras dites piéton

    Rappel : C’est dans la nuit du 31/10 au 01/11 que les SP (Professionnels et volontaires) de Feyzin ont subi une agression extrêmement violente. Guet à pens, jet de cailloux et surtout cocktail molotov.Ce point est capital pour comprendre notre position et le développement de ce dossier qui concerne 1 agression des …

    Lire la suite »

Adhésion en ligne

  logo sud SDIS

A compter du 1er janvier 2014 vous pouvez adhérer "en ligne". Pour cela il faut respecter les étapes suivantes :

1 - Télécharger l'imprimé d'adhésion en cliquant sur ce lien
2 - Préparer un RIB
3 - Renseigner toutes les zones de l'imprimé et le signer
4 - Envoyer l'imprimé rempli signé avec un RIB
      - Soit par mail après numérisation à : sud.sdis69@gmail.com
      - Soit par fax (imprimé et RIB) : 09 72 23 41 61
      - Vous recevrez en retour un courrier de prise en compte de votre adhésion

Tarif adhésions





Rappel
:  Les adhérents reçoivent chaque année, pour leur déclaration d'impôts sur les revenus, une attestation de versement des cotisations, permettant un  crédit d'impôt de 66 % de la somme cotisée. En clair, un sous officier qui verse 108 € sur une année, verra ses impôts de l'année suivante diminuer de 71 €. Reste donc à sa charge 37 €.