Dernière minute
Accueil / Non classé / Les mutations du SDMIS jugées illégales

Les mutations du SDMIS jugées illégales

 
Dans son arrêt du 15 janvier 2020 de la Cour administrative d’appel de Lyon (en lien ici), votre syndicat SUD a obtenu la condamnation du SDMIS à propos de ce que le SDMIS considère comme des « mobilités ».

Il s’agit en réalité de « MUTATION » et des règles en la matière ont été rappelé au SDMIS.

Pour rappel : Suite à une action syndicale le 25 juin 2012 en préfecture pour le dossier « VENTE DES LOGEMENTS », Rémy Chabbouh avait été muté dés le lendemain de la caserne de St Priest à la caserne de Rillieux.

Le dossier présenté en conseil d’état (Cassation) a donné raison au syndicat et à l’agent le 11 juillet 2019. La décision attaquée a donc été annulée et la cours de cassation a enjoint le SDMIS et à la cours administrative d’appel de réétudier la mutation de notre collègue.
(3000 euros + 2500 euros de condamnation au titre de l’article 761 ont été accordé à notre collègue Rémy Chabbouh)

La base juridique est la suivante : Lorsqu’il y a modification de la résidence administrative de l’agent, il y a OBLIGATOIREMENT un avis de vacance de poste et un passage en CAP (si l’agent conteste cette mutation).

Rappel à propos de la notion de résidence administrative : il s’agit des limites de la commune dans laquelle l’agent est affecté. Même si 2 communes sont limitrophes, si il y a changement de commune, et il y a donc modification de la résidence administrative.

N’hésitez pas à vous rapprocher de vos représentants pour plus d’information.

Merci pour votre confiance.
 

Le bureau SUD SDIS 69

« Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà tout perdu »



Abonnez vous à notre page facebook : https://www.facebook.com/sud.sdis69/

Regardez aussi

Am I Able to Get Infection With Sensitive Stage?

Whenever your period is expected, you might end up asking, »Could I become pregnant using sensitive …