Dernière minute

Les mutations du SDMIS jugées illégales

 
Dans son arrêt du 15 janvier 2020 de la Cour administrative d’appel de Lyon (en lien ici), votre syndicat SUD a obtenu la condamnation du SDMIS à propos de ce que le SDMIS considère comme des « mobilités ».

Il s’agit en réalité de « MUTATION » et des règles en la matière ont été rappelé au SDMIS.

Pour rappel : Suite à une action syndicale le 25 juin 2012 en préfecture pour le dossier « VENTE DES LOGEMENTS », Rémy Chabbouh avait été muté dés le lendemain de la caserne de St Priest à la caserne de Rillieux.

Le dossier présenté en conseil d’état (Cassation) a donné raison au syndicat et à l’agent le 11 juillet 2019. La décision attaquée a donc été annulée et la cours de cassation a enjoint le SDMIS et à la cours administrative d’appel de réétudier la mutation de notre collègue.
(3000 euros + 2500 euros de condamnation au titre de l’article 761 ont été accordé à notre collègue Rémy Chabbouh)

La base juridique est la suivante : Lorsqu’il y a modification de la résidence administrative de l’agent, il y a OBLIGATOIREMENT un avis de vacance de poste et un passage en CAP (si l’agent conteste cette mutation).

Rappel à propos de la notion de résidence administrative : il s’agit des limites de la commune dans laquelle l’agent est affecté. Même si 2 communes sont limitrophes, si il y a changement de commune, et il y a donc modification de la résidence administrative.

N’hésitez pas à vous rapprocher de vos représentants pour plus d’information.

Merci pour votre confiance.
 

Le bureau SUD SDIS 69

« Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà tout perdu »



Abonnez vous à notre page facebook : https://www.facebook.com/sud.sdis69/

Regardez aussi

Alerte à propos des effectifs SP dans les casernes

Chers collègues, Face à l’augmentation du nombre d’interventions, le triptyque SÉCURITÉ, EFFECTIF, MATÉRIEL nous semble …