Dernière minute

Plan de prévention du risque routier 2021-2025 : le vrai du faux

 
Suite au CHS du 31 mars 2021 durant lequel plusieurs dossiers majeurs ont été traités, il semble qu’une clarification à propos du PLAN DE  PREVENTION DES RISQUES ROUTIERS soit nécessaire suite aux multiples « FAKE NEWS » qui circulent.

En premier lieu, l’état des votes est un signe :

– SUD vote pour avec 3 voix
– AVENIR SECOURS vote pour avec 2 voix
– CFTC vote pour avec 1 voix
– CGT vote contre avec 2 voix
– Les autres OS qui s’expriment étaient absentes et ne siègent pas au CHS

TOTAL POUR = 6 voix
TOTAL CONTRE = 2 voix (CGT)

Ces derniers auraient encore raison (seuls) et contre tout le monde ?
Ces tracts dénigrant la position de 3 Organisations Syndicales mais faisant un focus sur SUD uniquement sont une Escroquerie avec un grand E et une Manipulation avec un grand M.

En premier lieu, nous vous invitons à prendre connaissance par vous même des 2 rapports en question :


6 OBSERVATIONS :

– Il s’agit d’un dossier en cours de construction. Tout va être discuté en instances paritaires dans le cadre du dialogue social. Puis une 2eme phase doit avoir lieu pour compléter les modalités de mise en œuvre de ce permis ou l’abandon de ce projet si il ne nous donne pas satisfaction.

– Ces 2 rapports représentent 33 pages de postulats et de multiples propositions d’actions correctives.

– Nous vous laisserons apprécier les mentions indiquant 100% de présence à l’ensemble des groupes de concertation pour SUD et presque 0% pour les autres OS.
Ce sujet a pourtant été abordé à plusieurs reprises lors des groupes PRR (Prévention du Risque Routier).
JAMAIS et à AUCUN MOMENT il n’y a eu de levée de bouclier ou alors de représentants vent debout contre ce projet (ceux qui critiquent aujourd’hui).

– En revanche, il faut noter qu’aujourd’hui le Règlement Intérieur du SDMIS permet déjà à la hiérarchie de retirer les fonctions de conduites.
C’est précisément parce que tout n’est pas BLANC ou NOIR que le permis à points permet de prévenir le SP conducteur pour qu’il mette en œuvre des actions correctives.
Il est indiqué dans le chapitre 1.7.3 page 6 dans le RI du SDMIS :  » LE SDMIS PEUT INTERDIRE A UN AGENT LA CONDUITE DES VÉHICULES DE SERVICES ».

– En aucun cas la CONDUITE OPÉRATIONNELLE n’est concernée par ce dispositif de « permis à points » puisque par définition la conduite lors d’intervention est « dérogatoire » (passer les feux rouges, les stops, la conduite à vive allure…etc).
Des dérogations au sens de l’article 4321-1 au code de la route plus limitées sont autorisées pour les véhicules d’intérêt général prioritaire lors du transport de la victime du lieu d’intervention jusqu’au centre hospitalier, car elle comporte également une notion d’urgence.
Nb : Entre 70% et 80% des accidents ont lieu contre des obstacles fixes.

– Seul SUD a proposé la mise en place d’une prime spécifique liée à un contrat d’objectif de réduction voir de suppression des accidents routiers.


CONCLUSION :

Il est raisonnable de penser que résumer et analyser en 4 lignes extraites de ces 2 rapports est une insulte à l’intelligence collective des agents du SDMIS.
Cette manœuvre et manipulation syndicale est flagrante, elle vise a créer un climat de « syndicat-anxiété » et de suspicion.

Cette attitude est sans nul doute liée à une forte rancœur de certains de ces représentants syndicaux suite à leur score décevant durant les dernières élections professionnelles.

nb : Saviez vous qu’un recours a été entamé en justice par ces personnes, allant même jusqu’à réclamer d’importantes sommes d’argent contre le SDMIS et les représentants nouvellement élus.


Ce n’est pas notre conception du syndicalisme. C’est bien triste et il sera rude de retravailler avec cette petite poignée de représentants malhonnêtes, adepte du « NON » permanent et systématique.

 

Les représentants SUD

Merci pour votre confiance et sachez que nous restons à votre écoute et à votre disposition pour plus de renseignements.

Regardez aussi

Choix de changement de régime de travail

Lors de notre dernière audience du 9 juin 2021 avec Madame la Président et vice-Présidente …