Dernière minute
Accueil / Courriers / HALLOWEEN : LA FETE DES POMPIERS

HALLOWEEN : LA FETE DES POMPIERS

AGRESSIONS DE POMPIERS LE SOIR D’HALLOWEEN

Encore des violentes agressions perpétrées contre des sapeurs-pompiers au cours de différentes interventions dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2014.

Voir ci-dessous notre alerte à Monsieur le Prefet délégué à la sécurité. visant à obtenir l’organisation d’une rencontre entre les partenaires sociaux et les élus du SDIS.

  • Nous tenons à nouveau à alerter les autorités pour faire part de notre plus vive inquiétude concernant les agressions qui ont été perpétrées contre des sapeurs-pompiers au cours de différentes interventions dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2014.
  • Lors de notre rencontre du 3 juillet dernier avec Monsieur le Prefet, nous avons eu l’occasion de lui faire part de l’incompréhension des personnels intervenants, de nos craintes, et lui avons demandé d’apporter une attention toute particulière à la sécurité des sapeurs-pompiers lors d’opérations de secours.
  • Ces événements à l’époque étaient:  » liés aux phénomènes sportifs du moment, qu’ils étaient regrettables, temporaires, et qu’ils devraient cesser assez rapidement. »
  • Malheureusement, et lors de ce week-end festif, les services de Police et/ou les sapeurs-pompiers ont encore été victimes d’agressions verbales ou physiques et de dégradations de biens automobiles (tirs de projectiles divers, jets de pierres sur les engins et les personnels dans différents secteurs de l’agglomération lyonnaise.
  • Certains équipages ont découverts plus tard que certains instigateurs, très mal intentionnés, étaient en possession de marteaux et d’autres armes).
    Pire encore, confrontés à des menaces, de guet-apens, les services de Police ont refusé de se déplacer ou de prêter mains fortes aux sapeurs-pompiers.
  • Si aujourd’hui nos services d’ordre de sécurité publique n’interviennent plus sur de telles missions, comment voulez-vous que les sapeurs-pompiers se sentent en sécurité ?
  • Au regard de tous les faits cités ci-dessus, vous comprendrez que nous réitérions nos remarques et propositions faites au mois de juillet :

 

– Protection systématique des intervenants par les forces de l’ordre lors d’interventions à risques.

– Couverture opérationnelle des zones sensibles assurée par des sapeurs-pompiers professionnels plus expérimentés, afin de préserver nos homologues volontaires.

– Durcissement de la loi pour en finir avec les « incivilités » mais plutôt la « CRIMINALITE » ≠ Encore trop de classements sans suite.

– Augmentation des effectifs de sapeurs-pompiers de catégorie C en adéquation avec les risques du département.

– Prise en compte accrue dans le SDACR des zones sensibles.

– De participer, avec vos services, à la mise en place de stratégies d’intervention dans un esprit de sécurité absolue, tant pour les pompiers que les policiers.

 

  • Nous restons dans l’attente d’une réponse et espérons que cette nouvelle alerte retiendra toute l’attention et que des mesures rapides et efficaces soient prises avant que des réactions inconsidérées se produisent en intervention.

 

 

  • Pour en savoir plus :

Voir notre article du 8 juillet 2014 intitulé « Bilan de l’entrevue avec Monsieur le Prefet »

 

 

 

Regardez aussi

Difficultés des opérateurs CTA réserviste

Nous avons déjà été alertés à plusieurs reprises à propos des conditions d’accès des opérateurs …