Dernière minute
Accueil / Non classé / NOUVELLES GRILLES INDICIAIRES DES SERGENTS ET ADJUDANTS

NOUVELLES GRILLES INDICIAIRES DES SERGENTS ET ADJUDANTS

Nouvelles grilles pour les sergents et adjudants:

parution au 1er juillet

Après la refonte des grilles des catégories C (article du 4 février 2014 sur le notre site), c’est celles des sergents et adjudants qui ont été revues.

L’Union Syndicale SUD SDIS avait pointé des incohérences en novembre 2013.

Le 1er février, les deux décrets suivant ont été publiés au Journal Officiel:

 

  • Décret n° 2014-716 du 26 juin 2014 modifiant le décret n° 2012-521 du 20 avril 2012 portant statut particulier du cadre d’emplois des sous-officiers de sapeurs-pompiers professionnels 
  • Décret n° 2014-717 du 26 juin 2014 modifiant le décret n° 2012-524 du 20 avril 2012 fixant les indices de rémunération pour certains grades des cadres d’emplois de sapeurs-pompiers professionnel

 

Après les décrets de février 2014, nous avions cette situation :
Le grade de caporal-chef équivaut à l’échelle 6
L’indice brut  terminal est de 536 pour ce grade soit le 9ème échelon

Le grade de sergent a pour indice brut terminal 499 soit le 8ème échelon

Le grade d’adjudant a pour indice brut terminal 529 soit le 9ème échelon

Le problème se porte sur les indices bruts sur les derniers échelons, avec une meilleure perception en rémunération pour le caporal – chef par rapport à un adjudant et un sergent en fin de grille.


Au 1er juillet et la parution des décrets cités ci – dessus, la situation est telle:
La grille du grade de sergent se voit créer un 9ème échelon qui aura pour indice brut terminal 543 et 550 en 2015.
L’indice brut pour le 8ème échelon de ce grade passe à 500 et 506 en 2015.

La grille du grade d’adjudant se voit créer un 10ème échelon qui aura pour indice brut terminal 567 et 574 en 2015.
L’indice brut pour le 9ème échelon passe à 543 et 550 en 2015.

L’indice brut terminal du caporal – chef reste quant à lui, à 536 (9ème échelon).

Attention!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Suite à ces parutions, nous avons observé qu’il n’apparaissait pas l’effet rétroactif au 1er février comme cela a pu être dit lors des négociations.
C’est pourquoi, l’Union Syndicale SUD SDIS a déjà pris contact, dès à présent, avec la Direction Générale des Affaires Publiques pour obtenir une explication à ce manque constaté.

 

Nous ne manquerons pas de vous communiquer le fruit de cette démarche.

 

Regardez aussi

Difficultés des opérateurs CTA réserviste

Nous avons déjà été alertés à plusieurs reprises à propos des conditions d’accès des opérateurs …