Dernière minute
Accueil / Non classé / LES APPELS D’URGENCE … TROP D’ABUS ? COUT TROP ELEVE ? …VERS UNE REFORME ?

LES APPELS D’URGENCE … TROP D’ABUS ? COUT TROP ELEVE ? …VERS UNE REFORME ?

Source :  LE FIGARO (22 08 2014)

Des «restrictions de ressources inévitables et durables».

Malgré l’inflation des sollicitations, les moyens dont disposent les secours devraient être amenés à diminuer.

 

Les auteurs du rapport d’évaluation font état de «restrictions de ressources inévitables et durables». Dans le cadre du plan d’économie de 50 milliards d’euros à l’horizon 2017, un effort de 10 milliards d’euros est demandé aux collectivités territoriales dont les Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) tirent 98 % de leurs financements. Ce qui aurait pour conséquence de «contenir de plus en plus fortement la progression des recettes des SDIS», précise le rapport. Des coupes qui seront d’autant plus lourdes que, déjà en 2013, une enquête commandée par l’Assemblée des départements de France (ADF) prévoyait que les contributions des conseils généraux aux SDIS seraient inférieures en 2015 et en 2016 à l’augmentation globale de leurs recettes de fonctionnement. Les SAMU-SMUR ne seront pas épargnés non plus. L’économie de 21 milliards, également demandée à la sécurité sociale, «va peser sur les enveloppes de ville pour les transports sanitaires et l’enveloppe hospitalière pour les SAMU-SMUR, plaçant aussi ces deux acteurs sous une tension renforcée», précise le rapport.

 

Source : le FIGARO 22/08/2014

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/08/22/01016-20140822ARTFIG00246-appels-d-urgence-les-secours-vont-devoir-revoir-leur-nombre-d-interventions.php

Article complet format Texte : ici

Regardez aussi

Difficultés des opérateurs CTA réserviste

Nous avons déjà été alertés à plusieurs reprises à propos des conditions d’accès des opérateurs …