Dernière minute
Accueil / Non classé / FILIERE ET CNSIS : PASSAGE EN FORCE ET MUTISME

FILIERE ET CNSIS : PASSAGE EN FORCE ET MUTISME

La CNSIS* : le bal des menteurs


« Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà tout perdu… »

 

*Conférence Nationale des Services Incendies et Secours

Le fait d’avoir été exclus des pseudos négociations sur la refonte de la filière n’a manifestement pas troublé quelques élus employeurs siégeant à la CNSIS.

Si certains Présidents de CASDIS courageux n’ont pas hésité à s’exprimer pour dénoncer à la fois leur mise à l’écart des tractations et le contenu même des projets de décrets,

d’autres employeurs comme le président de la CNSIS, Yves ROME (président du CG 60 et du SDIS 60), se sont pleinement satisfait du déni de démocratie et de dialogue social orchestré par le gouvernement.

Comment expliquer la différence entre le positionnement du président de l’ADF et du président de la CNSIS appartement l’un et l’autre à l’opposition gouvernementale ? Le Président LEBRETON, le 11 janvier dernier, nous avait pourtant assurés de son opposition à ce projet élaboré selon lui dans des conditions déplorables. Sur la demande de monsieur CABE (Président du CASDIS des LANDES) concernant le déroulement litigieux de ces négociations mettant à l’écart les organisations CFDT, CGT, FA/SPP-PATS, le représentant de la dynamique, Patrice BEUNARD SNSPP/CFTC, s’est expliqué au nom de la « dynamique » en formulant une réponse tarabiscotée empreinte de propos mensongers.

Quant au DGSCGC M.KHIL, malgré plusieurs sollicitations, il s’est tu sur les allégations du représentant de la « dynamique » concernant notre mise à l’écart sur ce dossier !

Une nouvelle fois, les règles de fonctionnement de cette CNSIS n’ont pas été respectées :
 Envoi hors délai des documents, parfois incomplets ;
 Propositions de modification envoyées la veille au soir à 22h14.
Visiblement le président de cette instance s’arroge le droit de bafouer sans communes mesures les règles élémentaires de fonctionnement.

La CNSIS a émis des vœux sur ces projets de textes pour certains amendés par la « dynamique » :
Contre 5
(CFDT, CGT, FA/FPT-PATS + PCASDIS du NORD et de la SARTHE).
Abstention 3 (PCASDIS de l’ESSONNE, des LANDES et le représentant de l’ANDSIS).
Pour 18 (SNSPP/CFTC, FO, AVENIR SECOURS/CGC, 3 FNSPF, 5 représentants de l’Etat, le Président de la CNIS, le vice-président de la CNIS, le représentant du Sénat, le représentant de l’AMF et seulement 3 élus président de CASDIS).

L’intersyndicale CGT , CFDT, FA/SPP-PATS et SUD appelle à une mobilisation générale le 15 février prochain pour s’opposer à ce projet destructeur de notre filière voulu par le gouvernement, instillé par la FNSPF, et soutenu par des organisations syndicales minoritaires (pour une d’entre elles pas présente) au conseil supérieur de la Fonction Publique Territoriale, siège de la prochaine réunion plénière.

MOBILISONS NOUS !
Communiqué de l’intersyndicale CGT , CFDT, FA/SPP-PATS et SUD

L’intersyndicale CGT , CFDT, FA/SPP-PATS et SUD appelle à une mobilisation générale le 15 février prochain pour s’opposer à ce projet destructeur de notre filière voulu par le gouvernement, instillé par la FNSPF, et soutenu par des organisations syndicales minoritaires (pour une d’entre elles pas présente) au conseil supérieur de la Fonction Publique Territoriale, siège de la prochaine réunion plénière.

 

Regardez aussi

Difficultés des opérateurs CTA réserviste

Nous avons déjà été alertés à plusieurs reprises à propos des conditions d’accès des opérateurs …