Dernière minute
Accueil / Non classé / CSFPT – COMMUNIQUE DE SUD SDIS NATIONAL

CSFPT – COMMUNIQUE DE SUD SDIS NATIONAL

Après la folle journée de mercredi

vous trouverez dans la suite de l’article le communiqué du syndicat SUD SDIS National

 

COMMUNIQUÉ suite au CSFPT du 15 février 2012

La séance du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale que nous attendions tous s’est donc tenue ce 15 février alors qu’à l’extérieur, dans les rues de Paris, se déroulaient différentes actions à l’appel de l’intersyndicale CGT-CFDT-FA et SUD montrant le mécontentement des sapeurs pompiers professionnels.

Après la lecture d’une déclaration commune, la CFDT et la FA ont déposé 64 amendements au total, validant ainsi une décision prise en intersyndicale.

La CGT, comme elle l’avait annoncé, n’a pas pris part au vote de ces amendements qui ont reçus un avis défavorable au final (8 contre, 7 abstentions, 6 pour, 13 ne participent pas au vote).

C’est donc avec pointe d’amertume et le regret du maintien de la position CGT au fur et à mesure des votes, que la suite des votes s’est déroulée. Le gouvernement, fidèle à lui-même, avait annoncé qu’il ne validerait aucun de nos amendements. Vive la démocratie.

14 des 49 amendements déposés par la Dynamique des Acteurs de la Sécurité Civile (DASC) ont été validés. Ils n’apportent bien entendu rien à la catégorie C et tout à la catégorie A.

L’ensemble des projets de décret sont entérinés avec une majorité très faible : 15 voix pour (élus et DASC), 15 contre (intersyndicale et élus), 4 abstentions (élus).

Les courriers envoyés par SUD à l’ensemble des membres du CSFPT la semaine dernière auraient ils permis d’orienter le vote de certains élus ?

En tout cas, de mémoire de syndicaliste présent au CSFPT, cette répartition de voix est inédite et fragilise la toute puissance de la DASC.

Il nous faut aujourd’hui préparer l’avenir.

 

L’avenir immédiat, c’est l’attente de la réponse du Conseil d’Etat au recours déposé par l’intersyndicale au complet contre la signature du protocole d’accord.

C’est aussi l’étude par ce même Conseil d’Etat de l’ensemble des projets avec en filigrane le résultat des différents votes (Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours et CSFPT).

L’avenir un peu plus lointain, c’est les discussions qu’il faudra engager – ou pas – avec le futur gouvernement qui aura seul le pouvoir d’abroger les décrets si toutefois ils voient le jour avant les élections.

Enfin, l’avenir, c’est les futures élections professionnelles de 2014. Les agents auront alors tout loisir de choisir leurs représentants au niveau départemental comme au niveau national.

SUD remercie tous ceux qui, depuis le mois de septembre, se sont mobilisés pour tenter de faire tomber ce protocole maudit. Tant que nous nous battrons, il restera un espoir. Et ne pas se battre, c’est à coup sûr tout perdre. C’est notre devise, nous continuerons à l’appliquer.

Si d’après la DASC nous devenons les acteurs de notre carrière, nous voulons aussi en être les scénaristes.

Téléchargez le communiqué en PDF

Regardez aussi

Difficultés des opérateurs CTA réserviste

Nous avons déjà été alertés à plusieurs reprises à propos des conditions d’accès des opérateurs …